Antoine Corriveau | Le Festif! de Baie-Saint-Paul

artistes

Antoine Corriveau


Chapelle des Petites Franciscaines

Jeudi 23h59

«Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter» est une histoire de découverte dans la collision. Une histoire d’accident, comme il en arrive tous les jours. Des accidents d’ignorance, de peur, de violence, des accidents de parcours, de mots, d’orgueil, des accidents d’amour. Un avion qui s’écrase, le destin de ceux qui l’habitait. Les raisons de l’écrasement. La fascination pour l’interdit, pour les lignes qu’on se trace pour mieux les dépasser. La perversité de ces limites qu’on repousse toujours plus loin, par curiosité, par désacralisation. Le point névralgique où tout peut basculer. En équilibre précaire sur cette ligne, le désir de ne pas faire face à la musique, mais le manque de contrôle à ne pas chercher à la voir de plus près.

La musique, la mort, la grandeur effroyable du sentiment.



http://www.antoinecorriveau.com

PARTAGER: