La fois où le Festif m’a fait accoucher (faut pas que ça se répète cette année)!

3 mai 2016


À l’été 2014, j’étais enceinte et vraiment immense (mesurant même pas 5 pieds, bébé n’avait pas beaucoup de place où se cacher disons). Ma date d’accouchement étant prévue pour le 27 juillet, je n’avais pas acheté de billets pour la 5e édition du Festif!, ne sachant pas si j’allais avoir accouché (ça se passait du 25 au 27 juillet). Finalement, comme bébé était encore bien au chaud rendu au festival tant attendu, et qu’il restait des billets (hourra!), j’ai assisté à quelques shows, dont le plus mémorable, celui de Misteur Valaire, au sous-sol de l’église le 27 juillet à 23h30.

Grande fan de Misteur Valaire (qu’on appelle Valaire, tout simplement, depuis la semaine dernière), je me pointe là avec mes 40 semaines derrière moi. Pas besoin de vous dire que je me faisais regarder avec de grands yeux, des gens qui se demandaient si je n’allais pas accoucher live pendant le spectacle, d’autant plus que je dansais allègrement, le ventre ne gênant pas trop mes mouvements. À ceux qui me demandaient j’étais due pour accoucher quand, je répondais aujourd’hui! Ha!

Le lendemain matin à 7h00, un peu fatiguée de ma veillée, les contractions ont commencé et c’est comme ça que le Festif! et Misteur Valaire m’ont fait accoucher.

Pour la 7e édition du Festif, je suis encore «en balloune» comme on dit. Mais cette fois-ci, pas question d’accoucher en plein mois de juillet, comme je ne suis due que pour le début septembre. Faisant partie du C.A., va falloir que je prenne ça plus relax, malgré les nombreuses tâches à faire avant et pendant le festival. Alors ne faites pas le saut si vous ne me voyez pas sortir mes meilleurs «moves» de bassin dans un show ou courir à droite et à gauche pour régler des problèmes de dernière minute. Je risque fort probablement de gérer des dossiers, à l’ombre d’un chapiteau ou d’une petite cabane confortable 🙂

Marilyn Tremblay, Secrétaire au sein du C.A. du Festif!

PARTAGER: